You are hereAnnexes > Agriculture Biologique
 Agriculture Biologique

 

Définition de l’Agriculture Biologique


L’Agriculture Biologique est un mode de production agricole ne faisant appel exclusivement qu’à des procédés naturels. Les règles en sont définies par le règlement CE 2092/91 modifié en dernier lieu par le règlement CE 834/2007 du 28 juin 2007, promulgué le 1er janvier 2009.

Le préambule définit l’Agriculture Biologique en ces termes: « La Production Biologique est un système global de gestion agricole et de production alimentaire qui allie les meilleurs pratiques environnementales, un haut degré de biodiversité, la préservation des ressources naturelles, l’application de normes élevées en matière de bien-être animal et une méthode de production respectant la préférence de certains consommateurs à l’égard des produits obtenus grâce à des substances et des procédés naturels. »

Le règlement CE 834-2007 a été complété par un règlement d’application CE 889-2008 et ses annexes.



Comment nous concevons l’Agriculture Biologique


1. Equilibre biologique du sol

Le préalable est que les règles agronomiques basiques de l’Agriculture Biologique soient appliquées : rotations des cultures, travail de la terre lorsque les conditions sont météorologiques sont optimales, en tenant compte des phases de la Lune et du cycle lunaire, recyclage des matières organiques et application de composts issus de l’exploitation, utilisation des méthodes alternatives pour le désherbage et la protection des cultures,, liaison de la production végétale à l’élevage biologique qui est la meilleure façon d’entretenir ou d’améliorer la fertilité du sol, utilisation seulement si nécessaire des produits phytosanitaires naturels inscrits dans les annexes du règlement, dont l’utilisation pourrait être bientôt facilitée par la réglementation sur les Préparations Naturelles Peu Préoccupantes, etc.

Nous y rajoutons des méthodes alternatives spécifiques :

• Application au sol et sur les cultures de préparations fermentées microbiennes, comparables aux Compost Teas (Tisanes de Compost) anglo-saxons, apportant une biodiversité microbienne comprenant entre autres différentes familles de bactéries (Azotobacters, Phosphobactéries, etc.), de champignons (Trichodermas, Mycorhizes, etc.) qui se développent en milieu aérobie sur la rhizosphère des plantes. L’application conjointe des préparations biodynamiques 500 et 501 (de façon limitée pour cette dernière) peut encore améliorer le résutat.

• Mesure de l’indice Brix de la plante qui renseigne sur sa capacité à résister aux maladies et aux ravageurs.

• Utilisation de méthodes alternatives pour augmenter la résistance des plantes, tout en limitant ou en évitant l’usage du cuivre qui est particulièrement toxique pour beaucoup de bactéries et de champignons naturels de la rhizosphère normalement présents dans toute la partie aérobie du sol.


2. Lutte contre les parasites et maladies

Elle se fait en favorisant la résistance des plantes par tous procédés naturels appropriés, tels les méthodes alternatives décrites ci-dessus, d’autant plus efficaces que le sol a été amélioré par les applications de préparations microbiennes citées ci-dessus. Ceci se traduit par une grande souplesse de la terre, plus chargée en colloïdes naturels fabriqués par les bactéries, mais surtout les champignons, et en particulier les Mycorhizes qui produisent une glycoprotéine dénommée Glomaline ayant énorme capacité à créer des agrégats stables dans les sols agricoles lorsqu’elle est présente.


3. Champ d’application

Ces méthodes naturelles alternatives sont utilisables pour toutes les productions agricoles, mais particulièrement pour les céréales biologiques, le maraîchage et l’arboriculture biologique et la viticulture biologique. Elles permettent en particulier une forte réduction de l’usage du cuivre qui est toxique à un certain niveau contre les microorganismes bénéfiques du sol et dont l’utilisation est limitée par le règlement CE 834/2007 de l’Agriculture Biologique.

La production par les particuliers des fruits et légumes biologiques dans leur jardin est aussi appelée à un grand avenir car la demande du public en produits agroalimentaires biologiques continue d’augmenter malgré la crise. Nous avons développé pour cela une déclinaison spécifique de nos méthodes alternatives pour le jardinage biologique.



 

> Haut de page